Ma réplique à l’Actualité

actualite

Voici ma réplique à l’article paru dans l’Actualité.

Cette sortie n’est pas contre la journaliste Catherine Dubé bien au contraire, mais plutôt sur les dires rapportés de Wendy Cukier qui bien sûr manquait, comme d’habitude, de impartialité.

Mon but est de donner les bonnes informations et de laisser les gens faire leur propre opinion.

Près de 800 000 armes de poing ou semi-automatiques à autorisation restreinte appartiennent aujourd’hui en toute légalité à des Canadiens…

Ok… Est-ce vraiment un problème si ces personnes ont toutes les autorisations, pas de dossier criminel, aucun antécédent de violence et de santé mentale?

Vous allez dire que ces conditions peuvent changer avec le temps, oui je vous l’accorde. Mais savez-vous qu’il y a une loi au Québec (Loi 9) qui oblige la délation si vous avez un doute sur une personne? Oui au Québec nous sommes distincts. Ça nous prend des lois pour faire des choses logiques et responsables.

Savez-vous que le Contrôleur des armes à feu appelle les personnes de référence durant la période de 5 ans pour vérifier s’il y a des changements?

Savez-vous que pour une plainte de violence physique ou verbale il y a saisie préventive automatiquement des armes à feu et suspension du PPA? Même si la plainte est retirée ou il n’y a pas d’accusation de déposé, le procureur dépose automatiquement une requête en interdiction de possession pour une période de 1 à 10 ans.

Quand on parle de l’abolition du registre, on oublie toujours de mentionner que les armes de poing sont toujours enregistrées et ce, depuis 1934. Le marché noir des armes de poing ne vient pas des propriétaires légaux, mais des groupes criminels, qui importent les armes par le même réseau que la drogue, et des réserves indiennes. Ce sont principalement des armes importées illégalement des États-Unis. Ce qui est constaté à Toronto est rarement le reflet de la réalité canadienne.

 

Modifications faites par les Conservateurs (grandes lignes):

  • Abolition du registre des armes longues : Maintenant il n’est plus obligatoire de les enregistrer. Mais il est toujours obligatoire d’avoir un PPA (Permis de Possession et Acquisition) pour en acheter. Le fait de vendre, acheter ou posséder une arme sans le PPA est passible de 5 ans de pénitencier (article 91-92-101 du code criminel). La responsabilité de vérifier le PPA appartient au vendeur et peut toujours appeler en cas de doute pour vérifier sa validité au bureau du Contrôleur des armes à feu à Miramichi.

 

Les armes longues ne sont pas en demande sur le marché noir. Aucune utilité au niveau de la sécurité publique. En 2012 au Québec, il y avait 1.6 millions d’armes longues enregistrées, mais on estimait leur nombre réel à plus de 4 millions en circulation. Ce registre rendait criminel un citoyen honnête pour une raison administrative même s’il avait un PPA.

 

La seule raison valable pour un registre est pour la saisie. Pourtant, il y a plus de 1000 saisies préventives au Québec sans ce registre et il n’y a pas d’arme laissée sur place.

 

  • Abolition des AT (Autorisation de Transport) pour le transport d’armes restreintes : Le AT est maintenant inclus au PPA Restreint pour une période de 5 ans.

Je vous rappelle que légalement une arme de poing doit être transportée déchargé, avec un cadenas de pontet, dans une contenant barré et à l’abri du regard.

 

  • Ajout d’une période de grâce pour retard de renouvellement du PPA : Avant une personne qui ne renouvelait pas sont PPA à temps (31 décembre) était automatiquement un criminel passible de 2 ans de pénitencier. Maintenant, une personne qui n’a pas renouvelé à temps son permis est suspendu pour une période maximale de 6 mois, le temps de régulariser la situation. Pendant cette période il est interdit au propriétaire de sortir ses armes de son lieu d’entreposage.

 

  • Reclassement arbitraire après 1 ans : La GRC a maintenant une période de 1 an pour reclasser toutes les armes qui arrivent sur le marché.  Ça les oblige à faire leur job rapidement et ainsi ne pas pénaliser de citoyens honnêtes qui ont acheté leurs armes légalement.

 

Ce qui arrive dans le cas de la CZ858 et Swiss Arms, c’est que des propriétaires avaient acheté légalement ces armes et du jour au lendemain ils sont devenus des criminels. « Facilement modifiable en automatique » n’est pas une raison valable d’interdire une arme, parce que selon le code criminel : la vente, l’achat, la possession et la modification d’une arme semi-auto en automatique est passible de 5 à 10 de pénitencier.

 

Donc, pourquoi interdire une arme vendue légalement si automatiquement on vous mettra en prison si vous la modifiez?

 

  • Pouvoir discrétionnaire des contrôleurs des armes à feu (CAF) peut être maintenant limité. Avant la GRC avait tous les pouvoirs au niveau de la loi sur les armes à feu, une démocratie n’est pas un état policier.

 

  • Coupable de violence conjugale : Avant c’était une interdiction de 2 ans qui pouvait être révisé au 2 ans. Maintenant c’est une interdiction à vie.

 

  • Coupable de crime violent : interdiction à la discrétion du juge et il peut suspende à vie

 

L’augmentation des ventes d’armes à feu est vraiment due au démon Harper et à son suppôt de Blaney?

Vous croyez vraiment que c’est dû au changement du C-42 et à l’abolition du registre des armes longues?

Non pas du tout, le tir sportif est de plus en plus populaire et l’augmentation la plus significative appartient aux femmes qui adorent tirer du pistolet et des carabines semi-automatiques de type AR-15.

 

 

Le loisir du tir à la cible ou les sports comme l’IPSC, CQB et 3Gun sont en augmentation depuis les 5 dernières années.

En bout de ligne depuis 27 ans (polytechnique) on pointe un objet et on essaie de faire croire que plus de contrôle est la meilleure solution pour éviter les morts par arme à feu fait par des gens honnêtes, oublions les criminels qui s’entretuent ils ne suivent pas les lois ;).

Quand vous aurez envie de travailler sur la prévention et éducation en santé mentale, surtout dans la tranche d’âge des 18 à 25 ans et continuer dans la voie du bon sens des conservateurs appelez-moi.

C’est plus simple de travailler ensemble que travailler contre les gens qui sont 3 fois moins à risque de commettre un homicide que ceux qui n’ont pas d’arme à feu.

Guy Morin

 

Voici l’article en cause: http://www.lactualite.com/societe/ventes-darmes-des-trous-dans-la-loi/

 

Advertisements

One response to “Ma réplique à l’Actualité

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s