Thérèse n’a pas pris de notes, Alkaly s’en chargeait

capture

Mercredi le 18 janvier dans la ville de Gatineau, madame Thérèse Gauvreau a été victime d’un meurtre violent et gratuit.

Un jeune homme de 21 ans du nom de Jean-François Dupuis qui n’a pas de lien avec elle, a été arrêté sur les lieux et fait face à des accusations de meurtre au deuxième degré.

Le jeudi 19 janvier, monsieur Ousmane Alkaly, voisin de Thérèse Gauvreau, raconte son histoire survenue la veille :

« J’étais dans mon sous-sol quand j’ai vu le monsieur foncer dans ma baie vitrée. Il a ramassé un gros morceau de bois et il voulait défoncer ma vitre. Il voulait rentrer dans ma maison. Il frappait fort! J’ai dit à mon amie qui se trouvait avec moi: ”Vite! Appelle le 911! On se fait attaquer en plein jour!” Il frappait, il ne désarmait pas. Il était en transe, il criait. Il frappait, mais d’une violence, d’une agressivité incroyable… à vous glacer le sang. J’ai pris le téléphone des mains de mon amie et j’ai dit à la répartitrice du 911 : ”Envoyez quelqu’un tout de suite s’il vous plaît! On tente de pénétrer chez moi! ».

Finalement, l’homme est parti en se dirigeant vers le condo de sa voisine (Thérèse Gauvreau).

Après plus de 30 minutes d’attente, les policiers se sont présentés chez M. Alkaly. Ils ont discuté avec lui avant de se diriger vers le condo de Me Gauvreau où ils ont trouvé son cadavre.

Jean-François Dupuis était encore sur les lieux.

Jean-François Dupuis était de toute évidence aux prises avec un trouble de santé mentale de nature schizophrénique. Encore une fois, mal suivi et peut-être intoxiqué par la drogue.

Ces personnes, ainsi que leurs familles sont des victimes d’un système de santé mal géré, qui n’a pas les ressources et les sommes d’argent nécessaire pour aider les personnes et les familles qui font face à des problèmes de santé mentale.

Nos politiciens ont plus d’intérêt à satisfaire les groupes de pression et les syndicats au lieu d’agir en fonction de protéger la vie des citoyens avec de vraies solutions. Nos élus optent toujours pour des mesures qui n’amènent que des faux sentiments de sécurité et donnent bonne conscience. À titre d’exemple le fameux registre des armes à feu, achetées et possédés légalement par des citoyens honnêtes.

La cavalerie arrive toujours en retard ! Les policiers ont pris 30 minutes pour arriver sur les lieux.  La très grande majorité de nos policiers sont des gens qui ont à cœur de protéger et servir, mais ils ont leurs limites et le temps de réaction est le principal facteur qui détermine si on s’en sort vivant ou pas. Ils ne sont pas sur place quand l’évènement commence. Face à une menace immédiate, vous êtes votre meilleure option disponible et chaque seconde compte.

Monsieur Alkaly, à bien agir selon les règles d’engagement enseignées par nos corps policiers au Québec : « faites le 911 et prenez des notes pour faciliter le travail des policiers ». Grâce à M. Alkaly, les policiers ont rapidement retrouvé le suspect dans la maison de Me Gauvreau qui été battue à mort.

Et si M. Alkaly avait agi de façon différente…

S’il avait mis fin à la menace pendant que Dupuis essayait de casser la fenêtre pour entrer chez lui, que serait-t-il arrivé?

Ahhhh quel dilemme !!! Agir ou abdiquer?

Difficile de réponde quant au Québec, il est recommandé dans cette situation de :

  1. Vous sauver
  2. Vous cacher
  3. Ne faites rien! Coopérez, prenez des notes et faites le 911 le plutôt possible.

Ne cherchez pas « attaquez, agissez, battez-vous, etc. » ce ne sont pas des méthodes acceptables dans la société québécoise.

Mais si M. Alkaly avait agi…

Il se pourrait qu’Ousmane Alkaly n’ait aucune accusation, parce que le procureur n’est pas un imbécile. Quoique même un surdoué peut appliquer le livre à la lettre et laisser son jugement sur le perron.

Il se pourrait aussi qu’il soit accusé de meurtre au 2e degré et qu’il doive prouver sa légitime défense. Bien sûr, s’il avait eu le malheur d’utiliser une arme à feu, des accusations d’entreposage et d’utilisation négligente d’une arme à feu seraient ajoutées. Mais au final, Madame Gauvreau serait toujours vivante et continuerait sa vie paisible et bien méritée avec ses enfants, petits-enfants et arrière-petits-enfants.

Pour Thérèse, coopérer n’a pas été d’un grand succès…

Vous allez dire qu’à 83 ans face à un jeune puceau, le cours d’autodéfense n’est pas de mise ouep ouep ouep je sais, mais une peu de plomb dans la tête est toujours le bienvenu…

Vous êtes les premiers répondants de votre vie et parfois il est mieux d’agir immédiatement au lieu de laisser une personne dangereuse partir et s’en laver les mains.

Mais suite à cet événement, je suis sûr que certains se disent : « Qu’est-ce qu’une vieille bonne femme de 83 ans faisait seule dans une maison, le gouvernement devrait passer une loi pour les obliger à l’entrer dans un CHSLD, si ça peut sauver une seule vie »

Que voulez-vous, à force de miser sur l’ignorance, de volontairement garder le flou entre la légitime défense et se faire justice soi-même, nos dirigeants ont fabriqué des citoyens de plus en plus dépendants de l’état et incapables de réagir…

Des citoyens qui ne demandent qu’à être rassurés sans exiger de résultat pour régler des problèmes récurrents depuis trop longtemps.

Guy Morin

Voici les liens des reportages:

http://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1011758/mort-suspecte-dame-agee-gatineau-meurtre

http://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1011935/homicide-gatineau-rodeur-violent-voisin-meurtre-temoin

http://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1012039/therese-gauvreau-meurtre-famille-lisette-gauvreau-justice-faits-divers

http://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1012119/meurtre-de-therese-gauvreau-un-delai-de-30-minutes-entre-lappel-au-911-et-larrivee-des-policiers

Advertisements

One response to “Thérèse n’a pas pris de notes, Alkaly s’en chargeait

  1. Très bien expliqué, M. Morin, Nous devrions avoir le réflexe de protéger notre vie et nos biens avec une arme à feu contre un ou des agresseurs tout comme nous l’avons avec un extincteur pour le feu, le RCR pour un ACV ou l’infarctus d’un proche. Avoir la capacité de se protéger, de sauver la vie d’un proche en attendant les renforts, que ce soient les policiers, les pompiers ou les ambulanciers.
    Je crois que le nombre de crimes violents et d’homicides diminueraient ou à tout le moins, il y aurait moins d’honnêtes personnes parmi les victimes.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s