La chasse au caribous est ouverte

 

Capture

S’il vous reste encore un minime espoir pour la politique et la démocratie au Québec, de grâce n’allez pas vous taper les travaux de l’Assemblée des minables sur place, vous allez perdre le petit espoir qui vous reste…

Les caméras vous montrent un grand spectacle feux et lumière, mais hors champs, toute la pitrerie d’une basse-cour prend place.

J’aimerais juste vous préciser que durant les commissions parlementaires, il y avait 2 spectateurs, moi et ma bonne amie Heidi. Mardi soir de 18h à 21h30, j’étais le seul citoyen du Québec dans l’Assemblée des motions unanimes. Vous n’avez aucune idée comment on peut se sentir important quand l’Assemblée du peuple vous laisse déambuler dans ses corridors et que la majorité des gardiens vous connaissent par votre nom et vous félicitent de vous tenir debout devant cette bande de navets.

Le jour du vote, encore le seul citoyen qui n’était pas un touriste ou un chauffeur de taxi. A quelques minutes du vote, la Papesse du contrôle et ses disciples sont arrivés, mais eux étaient invités et prenaient place dans la section des privilégiés. Ils avaient même le droit d’applaudir et d’interagir avec le poulailler, ce qui n’est normalement pas autorisé pour la plèbe. Comment ne pas être indigné de voir des élus jouer les groupies devant une personne qui n’a que contribué à flouer les contribuables canadiens depuis 20 ans. Et que dire du Coq en chef avec les p’tits pouces en l’air… Un spectacle navrant, mais qui démontre tellement le mépris et le déni de démocratie grandissant de l’institution.

Un québécois debout, contre 8 millions qui dorment au gaz… c’est ça que je représentais jeudi lors du vote.

Qui est le fautif ? Le député que vous avez élu pour 4 ans pour vous débarrasser ou le citoyen qui croit que son devoir s’arrête à faire un X au 4 ans pour se permettre de chialer ou refuser de voter et subir le choix des autres ?

Nous avons des députés déconnectés, parce que nous le sommes tout autant…

Tant que le citoyen ne se révoltera pas ou ne s’impliquera pas, nous continuerons à vivre le jour de la marmotte au Québec.

Nous sommes dans une démocratie. Pas nécessaire de prendre les armes, juste à prendre sa place et arrêter de laisser la minorité nous dicter leur façon de penser.

Personne ne peut vous faire taire si vous gueulez tous en même temps et plus fort que n’importe qui.

En tant que contribuable, je n’endosse plus cette clownerie qui a duré trop longtemps.

Pour la loi 64, je refuse de payer pour une loi inutile qui n’est qu’un faux sentiment de sécurité pour la population et qui sert à donner bonne conscience aux élus. (Voir l’explication d’Éric Caire)

En tant que propriétaire d’arme à feu, je considère cette loi méprisante et injuste envers les propriétaires d’arme à feu canadiens résidant au Québec.

À partir d’aujourd’hui, toutes mes activités et achats reliés à la chasse, la pêche et le tir se feront à l’extérieur du Québec.

Pour ce qui est de l’immatriculation, ce ne sera pas demain la veille qu’une de mes armes de chasse sera inscrite dans ce registre de pacotille. Le jour venu, s’il daigne arriver, nous sommes dans une démocratie et un pays libre. Il serait mal vu que le SWAT défonce ma porte pour vérifier si j’ai bien immatriculé mes bouts de tuyaux…

C’est à vous de savoir ce que vous êtes prêt à faire et à assumer. Au minimum, vous pouvez encourager seulement les endroits qui ne nécessitent pas de permis de chasse ou qui ne sont pas gouvernementaux. Ce n’est pas contraignant ni coûteux comme moyen de pression. 😉

Il y a bris de confiance entre les élus et les électeurs. Certains en payerons le prix dans les prochains mois.

Libéraux et Péquistes, vous serez les invités de marque de la chasse au caribou politique de 2018.

En 2018, je serai présent pour mettre à la porte les lâches de libéraux qui se sont lever POUR cette loi dans la région de Québec.

Véronyque Tremblay

Raymond Bernier

Francois Blais

Caroline Simard

Sam Hamad

Michel Matte

Patrick Huot

J’en fait une affaire personnelle et je vais m’impliquer dans ma circonscription pour accrocher une tête au-dessus de mon foyer.

Peut-être à titre d’indépendant, à moins qu’un parti trouve mon prix…

Représenter l’électeur doit avoir préséance sur les objectifs personnels ou sur ceux du parti. (Voir l’explication d’André Lamontagne)

Nb : Aucun caribous ne sera maltraité physiquement dans cette chasse, seulement l’égo en prendra un coup.

Pour terminer, j’aimerais remercier les députés suivant :

Sylvie Roy qui a parti le bal avec notre pétition et qui nous a bien représentés par son travail.

André Spénard pour son travail en commission, et pour avoir défendu les contribuables et propriétaires d’arme à feu.

Éric Caire, André Lamontagne, Marc Picard, Francois Paradis, Chantal Soucis, Sébastien Schneeberger pour avoir eu le courage de défier l’Assemblée nationale au nom des contribuables de leurs régions.

Remarquez que je n’ai pas parlé de Québec Solidaire, pour la simple raison qu’ils représentent de façon respectable leurs électeurs qui vivent au pays des fées et des licornes…

À suivre…

 

Advertisements

One response to “La chasse au caribous est ouverte

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s