PolySeSouvient dénonce la désinformation??? Ah oui!

13244824_10154184817443103_4174709811742156804_n

Voici ma réplique à l’article de Heidi Rathjen :

http://www.courrierlaval.com/Actualites/Societe/2016-05-19/article-4534612/PolySeSouvient-denonce-la-desinformation/1

« Tout le monde a le droit à son opinion. Par contre, ce que je n’aime pas, c’est la désinformation que ces gens-là font. », Heidi Rathjen

Venant d’une manipulatrice professionnelle c’est un compliment.

Les témoins experts sont des organisations publiques, parapubliques, syndiquées et bien subventionnées par le gouvernement. Des groupes qui ne font que répéter le discours de Polysesouvient. C’est une des raisons pourquoi Isabelle Boudreault de la SQ n’a jamais discrédité Nathalie Provost sur son mensonge prononcé entre autres à Tout le monde en parle, concernant l’achat d’armes à feu sans PPA (Permis de Possession et Acquisition) pour ne pas discréditer toute la bande.

Nous ne sommes pas un groupe « Pro-armes ». Nous sommes un regroupement de contribuables, propriétaires et non-propriétaires d’arme à feu, qui veulent que notre argent soit investi au bon endroit pour sauver de vraies vies, et non pas juste faire semblant pour se donner bonne conscience ou justifier de nouvelles taxes.

Il est simple de démontrer qu’un registre n’est pas utile. Il faut simplement parler du REGISTRE et non pas faire comme Polysesouvient, qui parle toujours du CONTRÔLE DES ARMES A FEU qui est déjà existant mais ils font croire qu’il n’existe plus depuis la fin du registre en 2012.

Rapport du coroner sur la polytechnique : « Aucun contrôle des armes à feu n’aurait pu sauver des vies ce jour-là »

À Dawson, Gill avait des armes enregistrées.

Les policiers sur le terrain disent qu’ils n’en ont pas besoin et qu’ils n’ont jamais été consultés par leurs syndicats sur la question (Dominique Corneau lieutenant à la retraite depuis décembre 2015)

La policière Valérie Gignac en 2005 avait consulté le registre qui disait que l’individu était en interdiction de possession et donc aucune arme en sa possession, malheureusement elle a été tuée à travers la porte du logement…

Il y a plus de 1000 saisie préventive par année et dans aucun cas il n’y a eu d’incident avec une arme à feu après le passage des policiers et ce, sans le registre des armes à feu.

En quoi une arme enregistrée empêchera une personne de se suicider ou de faire un homicide/suicide ? Un peu de sérieux SVP…

Les études et statistiques apportées par Polysesouvient sont de partout à travers le monde (surtout des USA) et ne portent surtout pas sur un registre mais sur le CONTRÔLE des armes à feu en général. Polysesouvient « oublie » de citer les études canadiennes qui existent, parce qu’elles ne serviraient pas leur cause. Polysesouvient citent l’étude de Marie Pier Gagné comme « preuve » de l’efficacité du registre, alors que cette étude portait sur l’ensemble du contrôle des armes à feu (C-68) toujours en fonction. Nous avons mise à jour cette citation dans la conclusion de l’étude : «Bien que la loi C-68 soit efficace, nos résultats ne permettent pas de prendre position par rapport à l’efficacité du registre universel des armes à feu.», un passage oublié par Polysesouvient…

En avril 2015, Léger avait fait un sondage pour le journal Le Devoir qui affirmait que la majorité des québécois étaient contre l’idée d’investir dans la création d’un registre des armes d’épaule. Oui tous les sondages maison des médias ont toujours démontrés que les Québécois étaient majoritairement contre.

Un sondage commandé et payé par Polysesouvient donne le « Pour » majoritaire. Qui payerait un sondage pour dire le contraire du résultat désiré ? Même moi j’aurais répondu que j’étais d’accord en lisant les questions sans expliquer les faits de façon honnêtes.

Au dernier congrès du PLQ la semaine dernière, un vote sur le projet de loi 64 a finit à 50%+1, après 2 recomptages (Après avoir dit NON au PL100 (UBER) ils devaient sauver la face 😉 )

Depuis 20 ans, Polysesouvient ne fait que répéter des demie-vérités, joue avec les études et statistiques, et mise sur l’ignorance de la population sur les lois et réglementations déjà en place qui font partie du contrôle des armes à feu et qui fonctionne très bien. Toute cette mascarade pour faire passer un outil inutile qui n’apportera rien de plus qu’un faux sentiment de sécurité pour la population et donnera bonne conscience aux élus.

Un projet de loi qui coûtera des centaines de millions et qui sera inutilisable par le fait qu’il sera incomplet comme son prédécesseur qui comportait 1.6 millions d’arme mais que nous savions tous qu’il y en avait plus de 4 millions en circulation au Québec en 2012.

« Les travaux avancent lentement, mais c’est un exercice nécessaire pour la démocratie. Le plus tôt sera le mieux », Heidi Rathjen  

Oui l’adoption doit être faite le plus tôt pour vous et pour les politiciens qui se sont trop avancés, parce que plus le temps s’écoule, plus le ridicule de ce projet est dévoilé au grand jour et vous fait tous mal paraître…

Comme disait le député André Spénard quand vous êtes passées devant la Commission :  «  Y’a des limites à se faire « bullshitter » Monsieur le

président! »

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s