Tiens donc! Le registre ne sauve plus de vie?

baballe

Après 5 mois, la rhétorique a changé. On ne parle plus de sauver «UNE seule vie», puisqu’il a été démontré que tel ne serait pas le cas. Non, maintenant on parle de « responsabiliser le propriétaire, de « traçabilité » des armes et de « faciliter la saisie » pour les policiers.

La responsabilité et la traçabilité :

Premièrement : Savez-vous qu’une arme à feu, dans la majorité des cas n’a qu’un seul propriétaire et rarement plus de 2 dans sa vie utile ?

Donc la «trace» manquante est dans la majorité des cas que le deuxième propriétaire.

Si nous partons du fait qu’en tout temps pour acheter, vendre, échanger ou posséder une arme à feu, il faut posséder un PPA valide selon l’article 23 A et B de la Loi sur les armes à feu et les articles 91-92-101 du code criminel, sinon vous êtes passible de 5-10 ans de prison, les chances que cette arme soit vendue sur le marché noir ou mise dans les mains d’une personne malveillante sont pratiquement inexistantes.

Presque 100% des morts par arme à feu de chasse achetées légalement sont les suicides, homicide-suicide et accidents de tir…

Alors, croyez-vous vraiment que ça prend un fin limier pour retracer le propriétaire ?

C’est le gars couché dans la flaque de sang à côté de la carabine…

Il est vrai qu’il serait plus facile pour retracer le chasseur qui a oublié son arme à côté d’un arbre en pleine forêt…

Sans compter qu’un propriétaire d’arme à feu est soumis aux règles d’entreposages et d’utilisations très strictes, voir charriées dans certains cas et laissées à la l’interprétation de l’enquêteur qui ne connait rien aux règles et encore moins aux armes. Une simple cartouche laissée sur un bureau peut lui faire perdre son privilège de possession et lui coûter des milliers de dollars en avocasserie.

Maintenant la saisie :

Il y a eu plus de 1000 saisies préventives par année au Québec, dans aucune de ces saisies il n’y a eu d’arme laissée sur place et aucun accident post-saisie n’a été enregistré.

Je vais vous expliquer comment se déroule une saisie préventive :

Une plainte, même anonyme, donne le droit aux policiers de faire une saisie préventive.

Ils débarquent quand ça leur tente et surtout quand vous ne les attendez pas. Ils sont normalement entre 4-6, en uniforme, avec leurs badges, leurs autos et leurs guns. N’oubliez pas, vous êtes maintenant une personne potentiellement dangereuse pour vous ou autrui, c’est du sérieux !

Enquêteur : « Avez-vous des armes monsieur ? »

Vous : « Oui j’en ai 3… »

Enquêteur : « Vous êtes sûr que vous en avez seulement 3 Monsieur ?

Vous : « oui »

Enquêteur : « Merci monsieur, maintenant nous allons fouiller »

Après 1 heures et après avoir vidé tous les tiroirs, armoires, garde-robes et avoir tout laissé dans le désordre…

Enquêteur : « Monsieur avez-vous des armes à votre chalet ? »

Vous : « Non »

Enquêteur : « Êtes-vous sûr monsieur, parce que vous devez nous accompagner là-bas et vous pourriez avoir des accusations additionnelles si vous ne dites pas la vérité ? »

Maintenant avec un registre :

Enquêteur : « Où sont vos armes 3 armes enregistrées monsieur ? »

Vous : « Ici… »

Enquêteur : « En avez-vous d’autres non enregistrées »

Vous : « Non »

Enquêteur : « Vous êtes sur Monsieur ?

Vous : « oui »

Enquêteur : « Merci monsieur, maintenant nous allons fouiller »

Après 1 heures et avoir tous vidé les tiroirs, armoires, garde-robes et avoir tout laissé dans le désordre.

Enquêteur : « Monsieur avez-vous des armes à votre chalet ? »

Vous : « Non »

Enquêteur : « Êtes-vous sur monsieur, parce que vous devez nous accompagner là-bas et vous pourriez avoir des accusations additionnelles si vous ne dites pas la vérité ? »

Dans les 2 versions, après avoir viré à l’envers le chalet, vous êtes maintenant désarmé, pas encore accusé, avec des accusations d’entreposage négligent qui vous coûtera des milliers de dollars en frais d’avocat.

Un registre ne sauve pas de vie, est inutile et dispendieux. Il sert à mettre un bout de papier sur un objet pour en faire l’inventaire.

Les policiers ont autant besoin d’un registre que pitou a besoin d’une baballe, Ils ont déjà des outils pour compenser présentement. Même pitou trouvera facilement un autre moyen de vous empêcher de prendre votre bière sur le bord de la piscine après lui avoir confisqué sa baballe. Je vous rappelle que le registre a été en fonction de 2002-2006. Que faisaient-ils avant et après ?

Nous l’avons déjà essayé et ça n’a pas marché. En 1998, il y avait plus de 27 millions d’armes en circulation, pourtant le registre canadien n’a jamais franchi le cap des 7 millions. À la fin du registre officiel en 2012, il y avait 1.6 millions d’arme à feu enregistrées au Québec, mais plus de 4 million en circulation.

Est-ce que ça vaut la peine de payer des centaines de millions pour un recensement d’arme achetées légalement et possédées légalement par des gens déjà responsables qui sont 3 fois moins susceptibles de commettre un acte criminel comparativement au reste de la population canadienne ?

Êtes-vous vraiment prêts à payer des centaines de millions pour donner bonne conscience à nos élus et vous doter d’un faux sentiment de sécurité ?

La maladie mentale, la détresse psychologique, l’intoxication due à la drogue ou alcool sont les problèmes de base où nous devons mettre notre énergie, notre temps et notre argent.

Vous n’êtes pas tannés de vivre le jour de la marmotte depuis 25 ans ?

Advertisements

4 responses to “Tiens donc! Le registre ne sauve plus de vie?

    • le registre canadien a été fonctionnel a partir de 2002. À partir de 2006, les données n’est plus comptabilisé. Donc depuis 2006 il a été abandonné

  1. Bonjour monsieur Morin,

    J’aimerais mieux comprendre la stratégie de votre gang. Le PLQ, majoritaire à l’Assemblée nationale, va voter en faveur du projet de loi 64 et le nombre de députés libéraux qui pourraient manquer lors du vote sera largement compensé par la majorité d’élus péquistes qui voteront pour le registre. Mais contrairement à la Fédération des chasseurs et pécheurs, qui ont proposé récemment des modifications au projet de loi compte tenu de l’obstination du gouvernement, vous faites encore semblant que “y’en aura pas de registre” alors que c’est évident que la loi sera votée bientôt.

    La seule alternative serait une désobéissance civile massive, mais la faible participation à vos manifestations indique qu’un tel mot d’ordre ne serait pas appuyé par beaucoup de nos concitoyens. Alors, travaillerez-vous bientôt à amoindrir les problèmes de la mise en place du registre, comme la FédéCP, ou bien comptez-vous nous entrainer vers une défaite complète, “sans compromis”, par orgueil mal placé?

    • Notre stratégie n’a jamais changé, c’est d’informer avec les vraies informations, mettre fin à plus de 25 ans de demie vérité et de technique qui mise sur l’ignorance de la population sur les lois et réglementations sur les armes à feu. Faire paraître les libéraux pour des cons est aussi une bonne chose en démontrent leur façon malpropre de jouer avec la démocratie. Démontrer que ce projet n’est que purement politique et symbolique.

      Nous savons tout ce que depuis le début ça ne sera qu’un simple enregistrement du même type que l’ancien registre canadien. La FédéCP n’a pas de choix de négocier dû au fait qu’elle vit par l’aide de loi et réglementations du gouvernement québécois.

      Il n’y a rien à amoindrir, s’il y a un registre il ne peut qu’être « amoindrie » pour être au minimum applicable.

      Pour ce qui est de la désobéissance civile, c’est un choix qui appartient à chaque propriétaire d’arme à feu, comme le fait de suspendre ou de réduire la chasse et la pêche pour les prochaines années ou tout simplement mettre fin à toutes activités dans les SÉPAQ.

      Le registre n’est pas encore passé et advenant un vote pour, je serai très fier d’être de ceux qui travailleront à ce qu’il ne soit jamais applicable ou un échec monumental.

      Ne vous en faites pas, comme le registre canadien, la journée qu’il sera mis en place, sera le compte à rebours pour savoir quand il sera retiré après avoir démontré lui-même qu’il est un gouffre financier et est complètement inutile… Vous et la FédéCP auront  l’honneur d’avoir travaillé à déposséder les québécois de +/- 100 millions de dollars 😉

      Se tenir debout devant le mépris et l’injustice en rapport au fait que nous sommes les seuls canadiens irresponsable et à contrôler n’a rien à voir avec l’orgueil mal place, mais plutôt d’être des contribuables responsables et de ne pas mettre le genou parterre par lâcheté ou par le fait de vouloir épargner notre job ou nos subventions.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s